Pendant cette période difficile, vous demeurez notre priorité absolue.

Faire un don

Les types et stades précurseurs du myélome

Le terme myélome ne désigne pas qu’une seule et même maladie; il existe plusieurs sous-types.

Dans tous les cas de myélome, les plasmocytes anormaux produisent un nombre anormalement élevé de l’un des types d'anticorps, souvent appelés immunoglobulines par les médecins.

Le type d'immunoglobulines surproduites par les plasmocytes cancéreux peut différer d'une personne à l'autre. C’est ce qui détermine le sous-type de myélome dont le patient est atteint.

Le saviez-vous?

  • Lorsque les plasmocytes sont exposés à des corps étrangers (antigènes), ils produisent divers anticorps. Ces anticorps sont les immunoglobulines (Ig).
  • Les immunoglobines sont des protéines composées de deux types de chaînes:
    • chaînes lourdes (A, G, M, D et E)
    • chaînes légères (kappa ou lambda)
  • Environ 60 % à 65 % de tous les cas de myélome sont associés à une surproduction d'IgG.
  • Quand on se retrouve en présence d’une trop grande quantité d’une classe d’immunoglobulines,  on parle alors de protéine monoclonale (protéine M), pic M (pic monoclonal) ou paraprotéine.

Stades précurseurs du myélome

Gammapathie monoclonale de signification indéterminée (GMSI) et myélome indolent (asymptomatique)

Des affections telles que la GMSI et le myélome indolent peuvent être des stades précurseurs au myélome actif (symptomatique) :

Stades précurseurs du myélome Description

GMSI

  • Affection bénigne avec présence de protéines M (ou paraprotéines), mais sans maladie sous-jacente (sans anémie, insuffisance rénale, excès de calcium dans le sang ou lésions osseuses).
  • Bien que les plasmocytes dans la moelle osseuse puissent être plus nombreux qu’à la normale, ils représentent moins de 10 % des cellules sanguines (10 % étant le seuil à partir duquel un diagnostic de myélome peut être établi).
  • Environ 3,2 % de la population générale âgée de 50 ans et plus est atteinte d’une GMSI. De ce nombre, environ 1 % développera un myélome actif chaque année.
  • Généralement surveillée, mais non traitée.
Myélome indolent
  • État transitoire entre la GMSI et le myélome actif.
  • Présence de protéines M dans le sang ou l'urine.
  • Les plasmocytes peuvent représenter 10 à 59 % des cellules sanguines dans la moelle osseuse.
  • Toujours aucun symptôme et aucune lésion organique.
  • Généralement surveillé, mais non traité. Des soins de soutien peuvent être fournis.

Plasmocytomes

Parfois, les cellules myélomateuses s’accumulent dans un seul os et forment une tumeur appelée plasmocytome osseux solitaire. Occasionnellement, les plasmocytomes peuvent même affecter des tissus mous à l’extérieur des os (appelée plasmocytome extramédullaire). Ces deux types de plasmocytomes sont le plus souvent traités par radiothérapie ; cependant, pour la majorité des patients atteints, le plasmocytome osseux solitaire évolue généralement vers un myélome actif.

Myélome actif ou symptomatique

Le myélome actif (symptomatique) nécessite un traitement. L'International Myeloma Working Group a élargi la définition de myélome actif, afin d’y inclure l’une ou l’autre des manifestations révélatrices suivantes d’un myélome afin de confirmer le diagnostic d’un myélome :

  • Soixante (60) % ou plus de plasmocytes clonaux lors de l’examen de la moelle osseuse
  • Un ratio de chaînes légères libres (CLL) sériques impliquées/non impliquées de 100 ou plus, pourvu que le taux absolu de chaînes légères impliquées soit au moins 100 mg/L
  • Plus d’une lésion focale (5 mm ou supérieur) détectée par une IRM (imagerie par résonance magnétique)

Traditionnellement, le diagnostic d’un myélome reposait sur la présence de l’un ou plusieurs des critères CRAB suivants:

  • Présence de protéines M dans le sang ou dans l'urine.
  • Les plasmocytes représentent 10 % ou plus des cellules sanguines de la moelle osseuse.
  • Symptômes ou complications possibles :
    • C = taux élevé de calcium dans le sang
    • R = Insuffisance rénale
    • A = Anémie (nombre insuffisant de globules rouges)
    • B = Maladie osseuse (douleur, risque accru de fractures, etc.)

Pour plus d'information, télécharger le Guide destiné aux patients atteints d'un myélome multiple
Conçu pour offrir un soutien éducatif aux patients, à leurs proches et à leurs aidants naturels, ce guide fournit des renseignements précis, fiables et clairs sur le myélome. Les sujets traités portent sur ses causes et ses effets, sur la façon dont il est diagnostiqué et sur les différents traitements offerts au Canada.

Télécharger le guide

Plus de ressources